La fourmi

 

 

Généralités sur la fourmi :

Elle vit en fourmilières stationnaires et est omnivore. Son alimentation est singularisée par le fait qu’elle adore le sucre…

La fourmilière est installée à l’endroit où se trouvent tous les commodités d’usage. Elle dépose lors de son déplacement, une phéromone de pistes qui servira de guide pour ses congénères jusqu’à une source d’alimentation.

Elle utilise le mode par trophallaxie pour nourrir ses congénères grâce à son jabot permettant de stocker la nourriture.

On retrouve plusieurs castes de fourmis :

– les ailées (les mâles) : en été, elles permettent la colonisation de territoires et y installer un nouvel habitat. Ils sont nécessaires pour la reproduction principalement, puis meurent après l’acte.

Chez certaines espèces, la reine peut être ailée. Elle perd par ailleurs ses ailes après l’accouplement.

 

 

 

– Les ouvrières: ce sont elles qui alimentent la ou les reines ainsi que les larves,  collectent des matériaux de construction, protègent le nid.

 

 

– Les reines : elles sont uniquement utiles à la reproduction (période d’essaimage).

Au point de vue nuisances, il arrive qu’elles investissent les maisons, tables de jardins des habitations ou des restaurants.

Leurs incessants déplacements peuvent donc être éventuellement une contrainte.

 

 

Il existerait plusieurs millier d’espèces. Les plus communes sont :

  • La fourmi noire : espèce la plus commune en France, elle mesure 3 mm. Elle niche à peu près partout : jardinières, vides sanitaires, jardins, murs.

Elle élève les pucerons pour leur miellat en échange de soins et protection pour ces derniers !

 

 

  • La fourmi d’argentine : légèrement plus petite que la fourmi noire, elle est de couleur brune. Elle est très active et invasive sur les cultures et pénètres dans les locaux.

Elle a été importée par accident à cause de l’importation de denrées et s’en prend aux autres espèces de fourmis déjà en place!

  • La fourmi pharaon : elle vit dans les endroits chauffés (hôpitaux, serres tropicales ect…).

Elle construit son nid dans les isolants, partout il fait bien chaud.

Elle est plus petite que ses cousines : 1,5 mm en moyenne.

 

 

  • La fourmi cartonnière :

De couleur noir brillante, elle construit des nids dans le bois vermoulu, ou se fait ses nids en utilisant sa salive et en imbibant le bois.

On la trouve souvent en forêt ou en montagne. Mais aussi dans les parcs, les jardins, éventuellement les anciennes charpentes en ville.

 

 

  • La fourmi charpentière :

Caractérisée par sa couleur noire et un thorax brun rougeâtre. Elle fait sa vie dans les structures en bois des bâtiments, notamment les bois résineux qu’elle affectionne largement, zones humides, bois de chauffage à l’extérieur…

Elle a des mœurs nocturnes. Elle peut être repérable par la fine sciure de bois qu’elle laisse au sol !

Elle se nourrit d’insectes, miellat des pucerons, sucs des plantes, denrées sucrées…

 

 

 

 

 

 

 

 

Call Now Button