Les blattes

Particularité sur le cafard:

Les balttes sont de très bonnes pondeuses : 40 à 60 œufs (concentrés dans une poche ou bibliothèque)  en moyenne suivant les espèces.

Elles sont omnivores et leur nourriture est alimentaire ou non alimentaire (débris d’aliments posées au sol ou dans les assiettes, dépôt de graisse des cuisinières, des cheveux, papier etc…).

Elles ont un besoin vital d’eau et de chaleur. La blatte est principalement nocturne et grégaire.

Les nuisances dues à l’envahissement de cet insecte sont :

  • La détérioration de la qualité d’accueil des établissements recevant du public,
  • Elle provoque des courts- circuits électriques,
  • Des problèmes respiratoires et autres germes pathogènes.
 
 

Quelles sont les types de blattes les plus rencontrées sur notre territoire?

On parle de 3 espèces nuisibles très communes en France : la blatte germanique, la blatte orientale, la blatte rayée.
La blatte de jardin n’est pas un nuisible car elle ne peut proliférer dans les habitations.

La blatte germanique

Elle mesure de 15 à 20 millimètres, de couleur marron, brun.

Elle prospère parfaitement à l’intérieur des prises électriques ou de l’électroménager des maisons, restaurants, hôtels…

La blatte orientale

Son gabarit se situe entre 20 et 30 millimètres. Sa teinte est sombre, voir brillante.

Elle vit 4 mois, en général dans les endroits sombres, chauds et humides (vides sanitaires, égouts, cuisines, chaufferies, etc…).

Cette espèce a des besoins moindres en eau que la blatte germanique.

La blatte rayée ou blatte de meubles

De 10 à 20 millimètres, de couleur claire, miel avec pour distinction deux bandes proéminentes.

Elle préfère les endroits élevés des bâtiments chauffés, les faux plafonds, éclairages, les armoires, notamment les appartements équipés de chauffage central…

Elle est moins lucifuge que ses congénères: on l’aperçoit plus facilement la journée.

La blatte champêtre ou blatte de jardin

Elle fait partie des espèces de blattes, est considérée comme non nuisible, car non invasive dans les habitations. Elle vit naturellement dans les jardins.

Se nourrissant principalement de feuilles mortes et autres plantes en décomposition.

Présence de ces ectobius de juin à novembre sur la région, elles entrent dans les habitations principalement en été lorsque la chaleur se fait trop forte.

QUELLES SONT LES METHODES DE LUTTES CONTRE LES CAFARDS ?

  • Nettoyage des zones d’infestations: gras sur la gazinière, plans de travail, sous les frigos, les sols. Sortir les poubelles régulièrement. Stocker la nourriture dans des récipients prévus à cet effet.
  • Utilisation de la pulvérisation (traitement de surface) sur les zones de passage ou niches.
    La micro-nébulisation (traitement de volume) d’un insecticide agissant sur le système nerveux des insectes, ou fumigation peut être également avantageuse sur de vastes étendues à traiter.
  • Mise en place de pièges à captures de détection avec phéromones, permettant de jauger les endroits de circulation des blattes.
  • Application de gel insecticide attractif. Il permet de traiter des zones ou l’insecticide liquide n’est pas utilisable ou de petites infestations.
  • Mise en place d’une silice biologique, agissant par ingestion ou déshydratation.
  • Mise en place de suivis suivant les degrés d’infestations. Faire un point mensuellement dans l’idéal (délai d’éclosion des oeufs).

Besoin d'un professionnel de la désinsectisation cafards en savoie ?

Nous connaissons très bien ce fléau qu’est la blatte… Nous vous proposons nos services de désinsectisation de cafards afin de vous en débarrasser définitivement. La lutte peut sembler complexe, mais il est possible d’en venir à bout avec méthode.